Si vous aimez : partagez !!!

samedi 14 août 2010

Trek au Pérou : au pied de l'Alpamayo (étape 4)

trek perou cordillere blanche alpamayo
Approcher l’Alpamayo ...
Ruina Pampa (4100m) – Mirador de l’Alpamayo – Camp Jancarurish (4250m)
Deniv +400m - 300m
Distance 7.5km hors camp de base Alpamayo
3h de marche hors pause

La nuit à été bonne, cette fois : on a dormi, ou plus précisément, on n’a pas « pas dormi ». Chacun ressort reposé de sa tente.
Regroupement sous la cantine pour le petit déjeuner, Isidoro a préparé des pancakes, il y a même du miel ! La vie de château sous le ciel des Andes ! Nous les dévorons, insatiables.

Isodoro, notre cuisinier accompagne les treks depuis un paquet d’années. Chaque jour, il nous surprendra par ses petits plats variés. Chaque fois, parti bien après nous le matin avec les muletiers, il nous rejoindra, le sac à dos bourré de bonnes choses, à l’heure du repas de midi, chapeau noir péruvien fiché sur la tête, sourire aux lèvres, plein de gentillesse.
Et pour nous toujours la même question : que nous a-t-il préparé de bon ?
Alors, il sort la « nappe piquenique » de son sac, la tend sur l’herbe, pose ses ustensiles avec soin, puis aidé de Carlos et Catalino, commence à répartir les ingrédients. Bon appétit !
La saison des treks finie, Isidoro retrouve sa famille et son autre métier, l’agriculture.

Dopés aux pancakes, nous remontons la vallée, avec en ligne de mire la pyramide de l’Alpamayo qui grandit au fil de notre progression. Cette montagne est considérée par beaucoup comme la plus belle du monde, certainement l’une des plus belles. Elle culmine à 5 947 mètres d'altitude

Nous arrivons à Jancarurish, 4250m très tôt, ce sera notre camp. Pour le moment, pas question de s’y arrêter, nous remontons vers la Laguna Jancarurish (4450m), lac glaciaire de l’Alpamayo, juste sous les séracs. Vue imprenable sur la cascade. De là, certains continuent l’exploration jusqu’à l’ancien camp de base de ceux qui en tentent l’ascension, d’autres redescendent vers les tentes pour profiter d’une après midi de farniente sous le soleil. Demain sera une autre marche.

Repas du midi, bullage... Lavage … Ici au moins, quand on se baigne dans l’eau gelée, on voit les glaçons, pas loin !

Puis la nuit tombe, les sommets prennent des reflets rosés, nous en quittons plus l’Alpamayo des yeux.
Repas du soir. Maintenant, c’est au tour de la pleine lune de se lever, là : juste en face…







cliquer sur la carte pour l'agrandir

0 commentaires:

Enregistrer un commentaireLaissez un commentaire