Si vous aimez : partagez !!!

samedi 7 août 2010

C'était pas le Pérou ? Ben ... Si !

trek perou cordillere blanche
Jour zéro, Lima, Pérou. Arrivée.

Jour zéro : le premier jour du retour aussi ... Relire les notes, préparer les photos, publier sur le blog ...
Dans les deux cas, des points communs : un long voyage, 23, 24, 25 heures ? Lyon, Madrid, Lima, Madrid, Lyon ... changer d'avion, c'est à dire attendre ... Passer par dessus l'Atlantique, survoler l'Amazonie, et atterrir. Puis revenir.
Un long trajet, quel que soit le sens, de l'aller ou du retour, c'est la tête dans le désordre à l'arrivée, en vrac ! Fatigue, décalage horaire, légère angoisse aussi ... Angoisse de l'inconnu, au début, puis de retrouver le trop connu, à la fin ...

Alors comme ça, nous avons "fait le Pérou" !

Abus de langage des "trekkeurs", on "fait" : le désert, le lointain, l'étranger ... Plus c'est exotique, plus on "fait", plus c'est "trek" ...
Nous n'avons pas "fait" le Pérou ... Tout juste l'avons nous effleuré : une belle et longue randonnée en montagne. Nous avons arpenté avec l'équipe Allibert quelques uns de ses beaux chemins : les seuls qui auraient dû s'appeler "sentiers lumineux", appellation souillée par une page d'histoire dramatique de ce pays.

L'aventure commence et finit à Lima, capitale, la "ville grise" coincée entre pollution et humidité venue du Pacifique. Pas très belle, pour ce que nous avons pu en voir.
Le vieux Lima : les Espagnols, Pizarro en tête, ont rasé les temples, bâtissant à la place palais, cathédrale ...
Et remplacé l'Inca par Caïn, les légendes amazoniennes par la Bible.

Puis les tremblements de terre sont passés par là ... Restent dans le centre historique des architectures néo coloniales. Un peu plus loin côté océan, les riches, un peu plus loin ailleurs, les pauvres.
Point de départ et d'arrivée de notre virée, le Grand Hôtel Bolivar. Kitschissime, construit à l'image des grand hôtels occidentaux, parisiens de l'époque. Particularité : les zones de "sécurité" antisismiques, que personne n'aimerait tester ! Et aussi, son bar, et le pisco sour ...
Autour : la rue des libraires, celle des instruments de musiques, la piétonne avec ses boutiques qu'on connait partout, et surtout l'odeur du pollos, poulet grillé - patates, base de l'alimentation des "Cholos", les péruviens presque tous métissés.
Nous avons essayé la visite touristique et guidée de ces quartiers, mais nous ne sommes pas fait pour l'ébahissement de masse, et avons décroché au bout d'une grosse heure, préférant découvrir les rues par nous mêmes ... tant pis pour la culture ! D'autant plus que, quand les gringos pointent nez et appareils photos, admiratifs, vers le monument "qu'il faut voir", les cholos, eux, se marrent dans leur coin...

Voilà : nous avons "fait" un bout de Pérou.
De retour, il y a un bail maintenant de Katmandou, nous savions que c'était le Népal qui "nous avait fait", un peu ... Nous saurons dans quelques temps si le Pérou nous "a fait" aussi !
Pour commencer, donc, quelques photos de Lima. Dans quelques jours, le temps de trier images et idées, nous commencerons à raconter les montagnes, au pays des Quechuas ...

Le reste du voyage : ci dessous ...
-->


0 commentaires:

Enregistrer un commentaireLaissez un commentaire