Si vous aimez : partagez !!!

lundi 16 août 2010

Trek au Pérou : Laguna Huecrococha - Dans le lac ! (étape 7)


Jancapampa (3600m) - Col de Tupatupa (4400m) Laguna Huecrococha (4040m)
Deniv +1000m / -600m
Distance 11km
6h30 de marche hors pause

Ce matin, le soleil réchauffe nos tentes au moment où nous nous réveillons, l'orientation de la vallée où nous dormions étant favorable. Un petit bonheur bien réel !

Après petit déjeuner et brossage de dents collectif, nous commençons notre marche, découvrant cultures, fermes et habitants. Certaines sont repeintes au couleurs de partis politiques, slogans compris : nous sommes en période d'élections, les politiques versent quelques soles au paysans pour utiliser leurs murs comme panneaux d'affichage.
A notre passage, les enfants accourent, nous demandant "chocolate" et autres "caramelos".

La montée au col n'est pas difficile, le groupe découvre à 4400m un des plus beaux panoramas de notre trek !

Non, Bertrand n'est pas arrivé en tête au col : pourtant, il avait bien décidé d'être ce jour le "premier de la classe", juste derrière, notre guide, en bon élève... Finalement, bon prince, il a laissé cette place à une de nos randonneuses qui y a pris ses habitudes.
Première à la marche, première à table, première à parler, première à finir sa soupe, première à en reprendre, première à en re-reprendre ! "Delf" (donc une seconde Delphine) nous a, le mot est faible, sidéré par son appétit ! Mais où met-elle tout ça ?
En plus, côté marche, ses bougies ne connaissent pas le préchauffage : à fond de caisse dès le démarrage. Jamais froid : en t shirt quand tout le monde sort la polaire. Pas un jour une défaillance, elle a certainement été envoutée lors d'un de ses précédents treks, une bête sommeille en elle ...

Laissons donc Delf en tête pour redescendre sous le soleil. Nous croisons un berger jouant de la flute et nous arrêtons pour une petite pause musicale. Carlos, lui, nous sort le pipeau : prenant une flute à son tour, il bouge bien les doigts, mais dès qu'il souffle dans l'engin, c'est la cacophonie. On ne peut pas tout avoir, être à la fois un guide inspiré parlant espagnol, italien, français et quechua et être aussi musicien !

Peu avant le camp, nous nous livrons à la traversée rituelle d'un torrent sans pont, sur lequel pêchent des enfants. Encore une petite grimpette et nous arrivons à la laguna Huecrococha où nous nous posons. Baignade dans le lac, ou plus exactement toilette au bord de l'eau : trop de vase ...

Après le goûter, plusieurs d'entre nous attaquent le tour du lac, accompagnés de Carlos et Isidoro, et pour cela ouvrent hors sentier un passage inconnu jusque là. Les chaussures de certains on failli rester enfoncées dans la boue, sous les yeux d'autres groupes de trekkeurs mi étonnés, mi narquois en voyant l'équipée.

Mais à cœur vaillant rien d'impossible, et aucune perte ne sera à déplorer lors du repas du soir.








0 commentaires:

Enregistrer un commentaireLaissez un commentaire