Si vous aimez : partagez !!!

dimanche 8 août 2010

Trek au Pérou Cashapampa – Hualcayan (étape 1)

trek perou cordillere blanche

2/ Les choses sérieuses commencent.
Huaraz – Yungay – Cashapampa (2900m) – Hualcayan (3200m).
deniv + 500m / -300m,
Distance 8.8km
marche 3h30 hors pause.

Carlos passe nous prendre comme prévu à l'hôtel, nous nous tassons avec tout le matos dans le bus, direction Cashapampa pour le début de la marche. Avec nous, un petit nouveau : Catalino, la petite soixantaine, il sera notre assistant guide, et une vraie mère pour nous tous.
Nous marquons un arrêt à Yungay, reconnaissable à une immense statue de la Vierge juchée sur un mémorial imposant, face au Huascaran, sommet mythique. En 1970, un très fort tremblement de terre détacha un pan entier de cette montagne, qui tombant dans les lacs en contrebas provoqua une gigantesque coulée qui rasa cette ville, tuant au passage 30 000 personnes en contrebas. Yungay, qui était considérée comme la perle de cette région, a été rebâtie en aval. Huaraz n'a pas échappé à la catastrophe, 70 000 disparus au total pour la région.
Nous redémarrons, nous promettant de ne pas froisser les divinités Incas, la terre que nous foulons est capable, régulièrement, des pires violences.
Cashapampa : nous posons le pied à terre après 3 heures de trajet, à partir de maintenant, ce pied, il faudra qu'il soit bon !
Pas inquiets, nous commençons par descendre en file indienne, Catalino fermant la marche, et ici, ce qui est descendu doit être remonté ! Après la pause repas, nous remontons donc, et traversons les derniers villages, sous un soleil de plomb, même en hiver.
Les paysans ont l'habitude d'allumer des feux, brulant des versants de montagne pour favoriser la repousse des pâtures, et nous traversons quelques zones calcinées avant de rejoindre Hualcayan, hameau où le camp est déjà planté : des tentes North Face oranges comme dans les magazines, une tente « cuisine », une grande tente commune pour les repas, une minuscule tente hygiénique...
Les muletiers sont arrivés également, ainsi que Isidoro, qui deviendra notre cuisinier en or adoré, mais aujourd'hui, c'est le moment des présentations.
Rangement des affaires, puis direction le ruisseau pour s'y laver. Bien faire attention : choisir un coin de préférence en amont des cochons. Le problème, c'est qu'ici, au dessus d'une bande de cochons, il y a un troupeau de vaches, des mules, des chevaux, ou d'autres cochons. Tant pis, nous nous mettons (un peu) à l'eau glaciale pour un décrassage pas inutile.

16h30 : premier goûter en commun, pain confiture et thé aux feuilles de coca (celles qui ne passent pas la frontière) puis après quelques blagues, chacun trouve sa meilleure manière de se reposer ou de jouer avec les enfants venus voir les gringos.
19h : diner, fous rires, encore thé coca, déjà 20h15 il fait nuit depuis longtemps et froid, les poules sont couchées, il est temps pour nous d'y aller également.








cliquer sur la carte pour l'agrandir


0 commentaires:

Enregistrer un commentaireLaissez un commentaire